IMG_9940.jpg

Un projet de démocratisation musicale

Un spectacle comme objet de médiation

La constitution de ce programme qui fait dialoguer, s'entremêler divers styles musicaux entre eux est une manière de mettre en lumière leurs richesses respectives et vise à promouvoir la musique dite "savante" dont les publics se détachent aujourd'hui de plus en plus. Cette diversité musicale permet aussi que chacun se reconnaisse et se sente familier de la musique jouée, afin de mieux s’y abandonner. L’aspect hétéroclite et imprévisible du concert est avant tout une invitation à osciller paisiblement entre la surprise attentive et le fredonnement collectif, et à faire entendre sous un nouveau jour la valeur inépuisable et la portée universelle et intemporelle de la musique du passé.  Le parti pris d’une mise en scène explosive, qui désacralise à la fois le statut de l’artiste et l’aspect cérémonieux et codifié des représentations, est voué à redonner aux concerts où se jouent des musiques dites savantes, une accessibilité et une simplicité qui fait l'essence du groupe Les Vench'.

Une scène sur mesure pour interpeler de nouveaux publics

Par ailleurs, l’impératif de l’action écologique auquel veut répondre l’équipe de la Vélo-Scène engendre également une intensification de l’engagement sociale du projet, puisqu’il évolue nécessairement à l’échelle restreinte d’un territoire. Les contraintes kilométriques que la structure implique, qui limitent chaque étape de tournée à 15 à 25 km par jour encouragent ainsi la programmation de concerts sur des territoires ruraux éloignés des salles de spectacle.     

Aller à la rencontre des publics

Les interventions de la Vélo-Scène sont pensées d'une part pour toucher un public le plus large possible et d'autre part pour privilégier une plus grande proximité avec ce dernier. La mise à contribution du public par les vélosgénérateurs ainsi que la curiosité suscitée par l'arrivée de l'étonnante caravane de remorques à vélos favorisent inévitablement un intérêt extra-artistique pour les concerts permettant au plus grand nombre de venir naturellement vers la musique. Par ailleurs, la Vélo-Scène est aussi une invitation à penser les déplacements et les événements qui les ponctuent dans une nouvelle temporalité, plus viable et humaine. En effet, le choix de l'itinérance est aussi celui de l'éloge de la lenteur et de la disponibilité, permettant ainsi de créer de riches moments de rencontres et d’échanges entre les publics touchés et les artistes, en amont et en aval des spectacles. Ces moments riches et structurants pour les habitants locaux et l'équipe de la vélo-scène viennent à nouveau rompre avec le statut des artistes inaccessibles qu'implique parfois le concert traditionnel.


Des évènements uniques en tous lieux

L'autonomie énergétique du concert ainsi que le fait d’évoluer principalement dans l’environnement rural permettent de donner des concerts clés en main dans des cadres atypiques, afin de créer à travers la musique un moment suspendu, une occasion d’évasion, de contemplation et de surprise. En effet, l’aspect autosuffisant de la structure, puisqu’elle transporte l’ensemble de ses besoins techniques, permet de proposer des concerts sur une véritable scène de spectacle tout aussi bien sur une place, au coin d'une rue, que dans un champ, au bord d’une rivière ou encore dans une maison de retraite, dans des écoles, des prisons ...

 
IMG_0665.jpg
 

Un modèle de concerts durables

Décarbonner le monde de la musique

La troupe, composée de 4 musiciens, 1 technicien et de 3 bénévoles, tracte à vélo des remorques en tous genres afin de transporter un plateau de scène de 180 kg et 250 kg d’instruments, de matériel de sonorisation, de bagages... En 2022, l’amplification du spectacle musical sera alimentée uniquement en énergie 100 % verte par des panneaux solaires et des vélos-générateurs mis à disposition du public.
Ce système de dynamo, invitera le public à pédaler de manière ludique pour permettre la production
du son !

Le collectif de la Vélo-Scène répond au besoin profond de musiciens souhaitant ancrer leur pratique
artistique dans une démarche de sobriété énergétique et de décarbonation de la culture. En effet, la
finalité de cette innovation technique vise à répondre aux enjeux écologiques actuels et à donner une
dimension plus raisonnable et éthique à la diffusion et la programmation d’évènements culturels. Le
transport à vélo est un choix conscient de la part de l’équipe en ce qu’il incarne une véritable solution
d’avenir vis-à-vis du déplacement de charges lourdes dont les engins thermiques tiennent le monopole.


Un outil de sensibilisation énergétique

Ce modèle de diffusion du spectacle interroge sur la question de la mobilité douce et prône, par
conviction et par nécessité technique, la sobriété énergétique. Il sensibilise non seulement à des moyens
de transports doux mais aussi à des solutions de production d’énergie alternatives.
Le pari de tirer une scène de 180kg en tandem est aussi une manière d’inviter chacun à réaliser
l’ampleur des possibilités et la multiplicité de réponses que peut apporter le transport à vélo à la crise
écologique que nous traversons.
Le fait que le public pédale joyeusement pour produire l’énergie nécessaire à la sonorisation du
spectacle est tout aussi bien une manière de sensibiliser chacun au coût énergétique des évènements
culturels que de lui donner une appréciation concrète du rapport dépenses physiques-dépenses
énergétiques afin de reconsidérer l’impact de ses propres habitudes de consommation.

 
IMG_8624.jpg
 
Plan de travail 1_4x.png